العربيةFrançais

Marrakech

Marrakech accueille CONNECT 2014 avec la participation de 45 compagnies aériennes et 140 aéroports

  • PDF

La stratégie de développement du secteur aérien au Maroc ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers dans moins de dix ans à travers de nombreux projet d'investissement et d'extension, a annoncé, jeudi à Marrakech, le directeur général de l'Office nationale des aéroports (ONDA), Zouhair Mohamed El Aoufir.

 

Intervenant à l'ouverture de la 11e édition du Forum international Connect, un conclave des opérateurs de l'aérien organisé à Marrakech sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI avec la participation de 45 compagnies aériennes et 140 aéroports, El Aoufir a affirmé que le développement du secteur du transport aérien est le fruit d'une stratégie de développement clairement définie, concrétisée dès 2004 par la libéralisation du secteur et la signature d'un accord d'Open Sky avec l'UE en décembre 2006.

En accompagnant cette stratégie et en voulant faire jouer pleinement le rôle des aéroports dans la création des richesses, l'aménagement de l'espace et la mobilité des personnes et des biens, l'ONDA a mis en place un programme ambitieux d'accroissement des capacités aéroportuaires, a-t-il dit. Et de préciser que c'est ainsi que la capacité d'accueil des aéroports du Royaume est passée de 12 millions de passagers en 2003 à 24 millions actuellement. Ce bond majeur, a-t-il souligné, a pu être réalisé à travers deux grands projets que sont la construction du Terminal 2 de l'aéroport Mohammed V (2007) et l'extension du Terminal-1 de l'aéroport Marrakech-Menara (2008), en plus des divers projets structurants qui ont vu la construction de plusieurs terminaux ou l'extension des terminaux existants dans plusieurs villes comme Tanger, Essaouira, Al Hoceima, Oujda, Dakhla, Rabat et Béni Mellal.

Et d'ajouter que cette phase de développement accélérée comprend d'autres projets en cours de réalisation pour un développement important des capacités des aéroports de Fès, Marrakech et Casablanca ainsi que l'extension de plates-formes secondaires dans le cadre d'un programme de désenclavement régional de localités à fort potentiel touristique telles que Guelmim, Zagoura, Tantan.

« De même que nous avons pu rehausser la qualité et la capacité d'accueil et de traitement de passagers au sol, nous avons fait de notre ciel un espace sûr, fluide et sécurisé», a-t-il affirmé, citant, à ce sujet, l'augmentation de la capacité de l'espace aérien, l'extension de la couverture radar, l'installation des radars d'approche et la création de routes directes, permettant aux compagnies aériennes un gain en temps de vol et la réduction de la consommation carburants et des émissions de gaz carbonique et leur effet sur l'environnement. Outre ces éléments déterminants, a-t-il relevé, le Maroc jouit d'une position géostratégique idéale, carrefour entre les continents, rendant Casablanca un hub incontournable entre l'Europe et l'Afrique.

Aujourd'hui, la taille de l'offre aérienne de Casablanca entre l'Europe et l'Afrique de l'ouest est en deuxième position, après Paris, mais ex aquo avec Londres, grâce à la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) et aux capacités de l'aéroport de Casablanca, a-t-il précisé à ce sujet, soulignant l'engagement du Maroc pour un partenariat stratégique avec l'Afrique qui se décline sur l'ensemble des politiques sectorielles dont le transport aérien.

Le ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rebbah, a évoqué, à cette occasion, la stratégie de développement du transport aérien, baptisée Ajwaa, dont l'élaboration est pilotée par la direction générale de l'aviation civile dans une approche participative impliquant les diverses parties concernées (tourisme, fret, industrie, transports, compagnies)  La stratégie devra avoir un caractère structurant et englober l'ensemble des dimensions du transport aérien, a-t-il dit, Le ministre a, également, évoqué la volonté du Maroc de développer une coopération régionale africaine dans le secteur du transport aérien dans un contexte marqué par une forte concurrence et la nécessité de regroupement des petites compagnies pour pouvoir s'assurer la compétitivité via l'effet de l'économie d'échelle.

La 11e édition du Forum international Connect , qui se tient pour la première fois en dehors du continent européen, est organisée par l'ONDA, en partenariat avec l'ONMT, le Conseil régional du tourisme (CRT) et la Ville de Marrakech.  Près de 400 participants internationaux prennent part à cette manifestation.

Le format de «Connect» s'articule autour de quatre principaux axes: les conférences, les ateliers, les rencontres «One to One», le tout au sein d'un salon d'expositions attirant de nombreux fournisseurs de l'aérien. «Connect» est un concept qui permet au pays hôte de se développer auprès d'une audience décisionnaire, doublée de réelles opportunités de contacts et d'affaires pendant tout l'évènement. La campagne de marketing intensive déployée tout au long de l'année permet également de valoriser l'hôte et la destination en amont de l'évènement. Ainsi les aéroports francophones, européens et du reste du monde avec les compagnies aériennes, leurs fournisseurs et les professionnels du tourisme vont être en conclave pendant 3 jours, dans le but de stimuler la création de nouvelles lignes aériennes et de générer de nouveaux contacts et contrats. (Source map)