العربيةFrançais

Marrakech

Introduction PCD

La Commune Urbaine de Marrakech entame son premier plan communal de développement (PCD) pour la période 2011-2016. Ce plan revêt une importance exceptionnelle à plus d'un titre. Non seulement c'est le premier mais c'est aussi le plan qui a été préparé par la Commune  avec une contribution majeure de son personnel et de ses cadres avec une assistance technique extérieure réduite. La singularité exemplaire de ce plan réside aussi dans l'approche participative qui a été à l'origine de son élaboration. C'est ainsi que la Commune a pu organiser un grand nombre d'ateliers réunissant des représentants d'origines diverses : élus communaux et nationaux, société civile, services déconcentrés... Non seulement les participants ont pu s'exprimer librement lors des ateliers de diagnostic participatif et développer une analyse sans concession de la situation actuelle mais ils ont apporté des propositions concrètes, parfois innovantes, au moment des ateliers de planification. Par ailleurs les arrondissements ont été  associés à toutes les étapes de la préparation du plan. Leurs représentants ont eu l'occasion non seulement d'attirer l'attention sur les problèmes spécifiques de chaque arrondissement mais aussi et surtout de proposer des solutions aussi bien au niveau de leur arrondissement qu'à celui de la Commune.

Ce premier plan constituera à coup sûr un tournant dans la gestion de la ville. C'est la première fois qu'autant d'acteurs participent directement à un travail participatif de diagnostic des problèmes de développement de la ville et à la proposition de solutions. Cela a  été aussi l'occasion d'une prise de conscience collective de l'impérieuse nécessité de mieux maîtriser le développement de la ville, de mieux satisfaire les besoins de ses habitants. Ce travail a également permis de comprendre que le plan est un moyen essentiel de gestion et de développement car l'exercice de prévision que le plan exige, a rendu plus claire l'urgence pour la ville de se doter des moyens qui lui permette de maîtriser son destin.

Plan Communal de Développement

Plan Communal de Développement
Introduction PCD
Axes Stratégiques
Diagnostic
Atelier Participatifs
Vision Stratégique et Orientations de développement
Matrice

 

Première destination touristique du pays, Marrakech a subi de profondes transformations ces 10 dernières années. C'est aussi l'une des villes les plus anciennes du Maroc. Le développement récent de la ville qui n'a pas été suffisamment maîtrisé du point de vue urbanistique, a mis en évidence l'absolue nécessité de garder à la ville son cachet particulier et qui se manifeste entre autres par l'attention encore plus importante à accorder à la structuration urbaine de la médina.

 

Il apparaît ainsi évident que les défis et les enjeux sont immenses et l'ambition de ce plan n'est peut-être pas tant de résoudre tous les problèmes de développement qu'affrontent la ville que de poser les bases d'un  développement futur qui ne soit plus subi mais maîtrisé, orienté et conforme à la volonté des marrakchis. C'est une œuvre de longue haleine à laquelle ce premier plan veut s'atteler immédiatement.

 

Ce premier plan participatif, malgré ses imperfections, ambitionne de constituer une sorte de transition entre la situation actuelle marquée par une approche de gestion administrative, vers une nouvelle approche, qui sera acquise progressivement, où la gestion sera inscrite dans un souci plus large de développement et de maîtrise du devenir de la ville.

 

Le PCD couvre la période s'étendant de l'année 2011 à l'année 2016. Il comporte d'une part sept grands projets emblématiques pour la ville, et d'autre part, trois pôles de développement qui se subdivisent en axes de développement pour répondre aux besoins et enjeux de la vie quotidienne des Marrakchis :

  • Pôle 1 : Préparer l'avenir par une nouvelle dynamique de développement durable économique et territorial
  • Pôle 2 : Développement humain et accès aux services par une mise à niveau urbaine
  • Pôle 3 : Amélioration de la Gouvernance pour une meilleure action publique
Le PCD, global 2011 – 2016 a un coût total évalué à  11 977 millions de Dh qui se répartiraient comme suit :
Les projets sous maîtrise d'ouvrage communale totalisent environ 50% du financement avec 6 532 millions de Dh.
  • Le programme triennal 2011 - 2013 a un  coût évalué à 6 282 millions de Dh dont
  • 3 864 millions de Dhs correspondent aux projets conduits sous maîtrise d'ouvrage communale.
  • Le programme de la première année, 2011, est estimé à 2 522 millions de Dh dont 1 273 millions de Dh correspondent aux projets conduits sous maitrise d'ouvrage communale.
C'est donc un PCD ambitieux dans son contenu comme dans les moyens financiers à mobiliser pour sa mise en œuvre, que la ville a préparé et s'apprête à mettre en œuvre.
Cela exigera une très forte mobilisation de la part des services communaux et des populations. Cela demandera le développement de nouveaux partenariats dans le cadre d'une gouvernance rénovée orientée vers une gestion participative associant au mieux les nombreux partenaires du développement de la ville.